Bok ou bonjour en français si tu préfères ! Durant 15 jours en Août, nous partions à la découverte de trois pays de l’europe de l’Est sur la côte Adriatique. Croatie, Monténégro, Bosnie Herzégovine, et même une journée en Italie ! Prêt pour ce Road-Trip en Croatie ?

Aujourd’hui, pour ce nouveau billet voyage, quelques informations générales concernant cet itinéraire. Je vous détaillerais ensuite une partie de notre Road Trip, pas d’inquiétude, la suite arrive bientôt !

Bon à savoir en Croatie :

  • Même si la Croatie fait partie de l’UE depuis 2013, la monnaie locale est le Kuna. 1€ = 7,44 Kn
  • Le salaire moyen est de 600€
  • Il est possible de fumer dans certains bars et restaurants
  • Avant le départ, n’oublie pas de mettre dans ta valise des sandales pour te baigner. Là-bas, les plages sont principalement composées de galets
  • La Croatie compte de nombreuses régions, et principalement : Slavonie, Croatie Centrale (Zagreb), L’Istrie (au nord ouest), Le Lika Senj (plus dans les terres) la Dalmatie (Autour de Split), et la République de Dubrovnik.
  • Le pays se divise en deux parties par la ville de Neum en Bosnie-Herzégovine. Il te faudra donc passer deux fois la frontière pour rejoindre Dubrovnik, tout au sud, ou prendre le ferry.
  • On y parle anglais, allemand, italien mais pas français.
  • La Croatie est un petit pays, pour aller de la capitale Zagreb tout au Nord, jusque Dubrovnik tout au sud, compte seulement 600 kms. Attention, en Croatie les routes de montagnes sont nombreuses, quelques kilomètres peuvent parfois prendre du temps. Cependant, le pays est entièrement équipé d’autoroutes. N’oublie pas ce détail dans ton budget avant le départ.

Comment se rendre en Croatie ?

En Croatie, il y a de nombreux aéroports : Zagreb, Rijeka, Pula, Zadar, Split et Dubrovnik. Nous avons choisi d’arriver à Zagreb, tout au Nord, question de budget car il n’y avait a priori peu de choses à visiter dans cette ville. Ce choix nous permettait également de commencer le voyage tout au Nord, pour parcourir le pays dans son intégralité.

Mardi 13 août, l’heure du grand départ à sonné. Au départ de Paris, nous prenons l’avion direction Zagreb, la capitale Croate. Concernant le retour deux semaines après, nous avions choisi de repartir de Dubrovnik de manière à ne pas avoir à re-traverser le pays au retour. Comptes environ 180€ par personne avec un bagage en soute pour un Paris CDG-Zagreb, Dubrovnik-Paris CDG. Pour obtenir nos billets d’avion, comme toujours je compte sur Momondo premièrement, pour comparer les vols selon les villes et dates. Pour obtenir tes billets directement sur Supersaver, c’est par ici.

Comment se déplacer en Croatie ?

Il est facile de se déplacer en Croatie. Les villes sont bien désservies en bus. Concernant le train, c’est le moyen de transport le moins privilégié, c’est lent et assez cher. Pour plus de souplesse et de liberté, et aussi pour traverser les trois pays à notre rythme, l’idéal restait la voiture. Avoir son propre véhicule permet d’aller où l’on veut, de sortir des sentiers battus, et faire des haltes au gré de nos envies.

Bon à savoir :

  • Le taux d’alcoolémie, tolérence 0.
  • Lorsque l’on loue une voiture en Croatie, le permis national est suffisant.
  • Le prix du carburant est légèrement moins cher qu’en France.
  • Les routes sont bien entretenues
  • Le stationnement est payant dans presque toutes les villes
  • Le passage de frontière : il peut parfois être long. Aussi, n’oubliez pas de le prendre en compte au moment de la location !
  • Les autoroutes sont très étendues et demeurent payantes

Où louer une voiture ?

Pour louer une voiture pour nos 15 jours de Road Trip, nous avons fait confiance à l’agence Last Minute présente partout en Croatie (pratique pour prendre l’auto dans une ville et la déposer dans une autre ) en réservant via Adriagate que je ne peux que te recommander : aucune surprise, pas de frais supplémentaires, et bon service client. Concernant le tarif, nous avions payé 600 € au total environ un mois avant le départ pour 10 jours de location d’une Peugeot 207. C’est la plus grosse partie de notre budget voyage mais aussi celle à laquelle il faut le plus réflechir. S’ajoute au prix de base de la location : la possibilité de traverser la frontière, de prendre le ferry, une garantie plus élevée que la basique (que je vous conseille également, on est jamais trop à l’abri.. pour avoir eu un petit accrochage, je sais de quoi je parle) et enfin, 100 € supplémentaires pour le dépot du véhicule dans une autre ville.

N’oublie pas de penser à tous ces détails si tu ne veux pas que des frais ou problèmes s’ajoutent au moment de ton voyage. Et bien sûr, n’oublie pas de te renseigner auprès de ta banque pour savoir si tu as une carte de débit ou crédit. Certaines agences n’acceptent pas les deux pour le dépôt de garantie !

On récapitule : Location de voiture, 600 € pour 1500 kms, 10 jours de location, passage de frontière et une garantie moyenne à seulement 150€ de franchise au lieu de 800€. Et enfin, 500€ de dépot de garantie le jour J (somme bloquée, non prélevée en l’occurence)

Où dormir ?

En Croatie, comme en Bosnie-Herégovine et au Monténégro, on trouve très peu d’hôtels à prix abordable. Pour se loger, mieux vaut réserver des appartements ou Guest House. Cela coûte bien moins cher, vous offre une liberté supplémentaire, et surtout, les hôtes sont toujours de bon conseil pour visiter les villes. Les chambres chez l’habitant ne manquent pas non plus, elles représentent plus de 50% de la capacité d’hébergement. Comme d’habitude, j’ai trouvé mon bonheur sur Booking et Airbnb en réservant plusieurs mois à l’avance. N’attend pas trop, les bons plans partent vite !

Quelle organisation pour 15 jours ?

Itinéraire 15 jours Road Trip en Croatie
Notre itinéraire pours 15 jours, environ 1500 Kms.
  • Jour 1 : Arrivée et nuit à Zagreb
  • Jour 2 : Rovinj, nuit à Porec
  • Jour 3 : Venise, nuit à Rijeka
  • Jour 4 : Zadar, nuit à Zadar
  • Jour 5 : Pakostane (Au lieu de Plitvice prévu), nuit à Zadar
  • Jour 6 : Parc National de KRKA, nuit à Sibenik
  • Jour 7 : Sibenik, Trogir, nuit à Split
  • Jour 8 : Omis, nuit à Makarska
  • Jour 9 : Makarska, chutes de Kravica, nuit à Mostar
  • Jour 10 : Blagaj, nuit à Mostar
  • Jour 11 : Kotor, nuit à Kotor
  • Jour 12 : Dobrota, nuit à Kotor
  • Jour 13 : Arrivée à Dubrovnik
  • Jour 14 : Dubrovnik
  • Jour 15 : Départ de Dubrovnik

Jour 1 : Arrivée à Zagreb

Notre avion atteri à 17h10. Le temps de prendre la navette, nous rejoignons directement notre logement pour déposer nos bagages. Un bus est disponible toutes les demi-heures et vous enmène jusqu’au centre ville en environ une demi heure pour 4€ par personne le trajet (ils acceptent les kunas mais aussi les euros). Une fois arrivés au centre ville, Zagreb est très bien desservie par le Tram. Cependant, n’hésite pas à utiliser Uber, ça ne coute vraiment pas cher et c’est un sacré gain de temps comparé aux transports en commun.

Avec une seule nuit et une matinée à Zagreb, nous n’avions pas le temps de visiter grand chose. De toute manière, comme je le disais plus haut, Zagreb n’était pas tellement une ville dans laquelle nous souhaitons faire beaucoup de visites. Pour sortir le soir, direction
Tkalčićeva , c’est là que se concentrent la majorité des bars et des restaurants. Vous n’aurez que l’embarras du choix. Le rue est très animée à toute heure de la journée. En longeant cette rue, on retrouve la place Jelacic.

Restaurant : La nuit tombe sur Zagreb, nous sommes en quête d’un restaurant. Nous avons dîné à Layali, lieu qui propose de la cuisine libanaise. Nous y avons bien mangé, les plats typiques sont authentiques et bien cuisinés, le tout pour pas très cher. Petit bémol concernant la longueur du service. Si vous aimez la cuisine libanaise, n’hésitez pas.

Tarif : Houmous 30kn soit 4€, et deux sandwichs Philadelphia 45 kn soit 6€/pièce.

Adresse : Ul. Ivana Tkalčića 59, Zagreb

Où loger à Zagreb ?

Nous avons passé une nuit dans cet appartement parfaitement équipé et à la propreté irréprochable. Le centre ville historique de Zagreb se situe à une dizaine de minutes en voiture du logement (Soit 5€ en Uber). Parfait pour découvrir la ville. Zeljko est un super hôte ! Ils nous a donné de nombreuses informations très détaillées pour trouver le logement, est à l’écoute et saura répondre à vos questions. Le logement est impeccable, mignon et équipé du nécessaire pour une nuit.

Adresse : Badalićeva ulica 23, Zagreb

Tarif : 39€ la nuit

Si l’occasion se présente un jour, j’aimerais passer une journée entière pour visiter le centre historique de Zagreb qui se fait facilement à pied. Sur ma liste : le marché de Dolac, Strossmartre, l’église Saint Marc, Ilca, le jardin botanique, le parc Bundek, le parc de Tuskanac, le cimetière Mirogoj.

Jour 2 : Rovinj et Porec

Après une bonne nuit passée à Zagreb et avoir récuperé notre véhicule à l’agence de location, nous partons en direction du Nord Ouest du Pays, plus précisément en Istrie. Cette région regorge de jolies villes. Parmis celles-ci : Pula, Rovinj, Porec, Umag, Novigrad. Elle se caractérise par sa palette de couleurs, un petit goût d’Italie en souvenir où celle-ci y avait son influence. D’ailleurs, sur les routes d’Istrie, nous comprenons à quel point l’italien est une langue pratiquée en Istrie : la moitié des stations radios sont italiennes, et le dialecte des Istriens s’en rapproche énormément.

Rovinj

3 heures de trajet et 256 kms plus tard, nous arrivons à Rovinj. Ah, ça y est, ça sent enfin les vacances tout ça !

Considérée comme l’une des « perles cachées d’Europe » , c’est une des destinations phares de l’Istrie. Construite sur un éperon rocheux de forme ovale, Rovinj était une île avant d’être reliée au continent. La vieille ville semble véritablement flotter sur la mer. Nous avons adoré déambuler à l’intérieur de ses ruelles étroites et pavées où le linge sèche aux fenêtres, les chats font la sieste et où chaque bifurcation réserve une nouvelle surprise…

L’Eglise Saint Euphémine domine la colline et offre une jolie vue sur les toîts de Rovinj ainsi que sur le port.

Sur la route : Lim Fjord Panorama Point

Sur la route en direction de Porec, nous faisons une halte pour admirer le panorama du Fjord de Lim. Cette Ria s’étend sur 11 Km entre Rovinj et Porec. Ce paysage a été formé à partir de l’érosion du calcaire, ayant aussi créé les falaises et galeries.

Porec

45 minutes de route plus tard, la vieille ville fortifiée de Porec pointe le bout de son nez. Comme Rovinj, Porec est bilingue italien/croate. Elle fut la première ville de cette région à faire partie de la République de Venise. Elle resta sous sa direction pendant 5 siècles.

Le centre ville n’est pas très grand et se visite en environ une heure. Avant de commencer à visiter cette ville, je vous invite à vous rendre à l’Association Touristique de Poreč pour y prendre un plan gratuit de la ville.

Logement à Porec

Apartment MIP : Nous avons apprécié passer une nuit à Porec dans cet appartement. La décoration n’est pas très moderne, cependant les équipements sont corrects et la propreté est irréprochable ! Super rapport qualité-prix, dans un quartier calme, à 15 minutes à pied du centre historique de Porec. Les hôtes aussi furent adorables, avec même une bière offerte en terasse à notre arrivée. Que demander de mieux après une longue journée de marche ? N’hésitez pas.

Adresse : Zagrebačka 9 – 52440 Poreč

Adresse : Motovunska 23, 52440 Poreč, Croatie

Tarif : 45€ la nuit

Jour 3 : Venise et Rijeka

Nous passons ensuite la 3 ème journée de ce Road Trip à Venise ! Eh Oui, la frontière Italienne n’est pas bien loin de la Croatie. Pour plus de détails sur cette journée, tu peux consulter mon article détaillé.

Après cette journée très chaude et sportive, nous avions réservé un logement à Rijeka, à 90 kms de Porec. Cette ville était seulement l’ocasion de nous arrêter à mi-parcours avant la route de la veille. Cette chambre de 22 m2 à été parfaite pour une nuit, et à seulement 35€, on ne peut demander mieux.

Adresse : 2 Ulica Vitomira Širole Paje, 51000 Rijeka, Croatie 

Tarif : 35€ la nuit

Ces 3 premiers jours en Croatie touchent à leur fin. Si l’Istrie n’est pas la région la plus visitée du Pays, elle mérite pourtant grandement un passage je trouve. Nous gardons en tête ces petites ruelles et ces jolies maisons colorées, la Dolce Vita version Croate. On se retrouve vite pour la suite de ce Road-Trip en Croatie, et si tu as des questions, n’hésites pas, j’y repondrais avec plaisir.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *