Hello tout le monde ! Aujourd’hui je vous retrouve à nouveau pour un article voyage. En Mai dernier, mon amoureux et moi décidions de nous échapper pour quelques jours dans le Sud Ouest de la France. Ce fut aussi l’occasion de séjourner près de Bordeaux dans sa famille. Il n’y aura donc aucunes informations concernant les logements dans cette région, mais je suis sûre que vous pourrez y trouver votre bonheur. Nous sommes donc partis en voiture et nous sommes déplacés exclusivement de cette manière durant tout le séjour. Il faut dire que le bassin d’Arcachon, le Bordelais ainsi que le Pays Basque sont non loin les uns des autres.

Jour 1 : Andernos-Les-Bains et Cap Ferret

Andernos

Nous nous rendons tout d’abord à la jetée. Avec ses 232 mètres de long, elle est la plus grande de tout le bassin et même de France ! Si tu t’y rend jusqu’au bout, tu pourra observer la belle vue qu’elle offre sur Arcachon. Andernos-Les-Bain est une petite station balnéaire très agréable. Nous rejoignons ensuite le quartier ostreïcole tout près de l’église Saint-Eloi : Avec son port et ses petites cabanes de pêcheurs, nous sommes tombés sous le charme.

13h, l’heure du repas à sonné. Déguster des huîtres et autres fruits de mer sur le port ostréicole est selon moi un incontournable. Accompagné d’un petit verre de vin blanc, quoi de plus local ? A Andernos, de nombreuses charmantes cabanes le permettent, avec en prime une jolie vue sur le bassin. Si vous recherchez plutôt une brasserie, il y en a de nombreuses du côté de la jetée. En ce dimanche, de nombreuses cabanes étaient fermés, nous avons cependant eu beaucoup de chance de pouvoir nous installer à Cabane Nacrée, qui n’est autre que le restaurant numéro un de la ville sur Tripadvisor !

Que dire à part que nous avons passé un merveilleux moment. La vue, le service, la qualité et la fraicheur des produits, tout y était. Le soir au couché du soleil, j’imagine à quel point l’ambiance doit y être agréable, le lieu est si calme et paisible. Nous y reviendrons à l’occasion, c’est certain. Sans oublier, le service très pro et sympathique. Si les fruits de mer c’est pas ta tasse de thé, il y a aussi un pâté de porc très bon également. Simple, authentique, tout ce qu’on aime ! Et le tout à un prix très correct.

Adresse : Cabane 59 port ostréicole

Cap Ferret

Après le repas, nous prenons la direction du Cap Ferret pour environ 25 Kms et démarrons notre balade au niveau du Phare, presque au bout de la presqu’île. Ce phare rouge et blanc haut de 53 mètres a été construit en 1944 lors de l’occupation puis a été détruit durant la seconde Guerre Mondiale et reconstruit en 1949. Il est le symbole du Cap Ferret

Concernant le village du Cap Ferret lui-même, il concentre l’ensemble des commerces et restaurant. Tout au long de la presqu’île, de nombreux petits villages bordent la côte.

Le villages de la presqu’île

Petit passage par l’office du toursime, plan de la presqu’île en main, c’est parti pour visiter la pointe. Nous comprenons vite que de nombreux petits arrêts sont nécessaires pour voir les 11 villages bordant la côte. Vélos accrochés à la voiture, on décide de découvrir le Cap Ferret à notre rythme. Le lieu est vraiment propice aux promenades à vélos, un sentier aménagé sous les pins permet de se rendre d’un village à l’autre, le chemin est vraiment très agréable. Des locations de vélos sont possibles au Cap Ferrt. Pour découvrir l’ensemble de la pointe, il te faudras environ 2/3h à vélo. Chacun des villages à sa propre particularité, je ne peux que te conseiller de faire en arrêt dans chacun d’eux, ne ce serait-ce que quelques minutes. Il serait vraiment dommage de râter les trésors que ces lieux ont à offrir en ne prenant que la route qui relie Lège à Cap Ferret en voiture.

Le village de l’Herbe est un des nombreux villages de pêcheurs qui bordent le bassin d’Arcachon, et c’est aussi mon coup de coeur de ce séjour Arcachonais. Ce charmant village ostréicole est incontournable.

Les villages de l’Herbe et du Canon, avec leurs cabanes colorées et dégustations d’huitres en bord de Bassin ont gardé leur authenticité malgré le nombre de visiteurs chaque année. Profites-en pour déguster des huitres fraiches avec un bon verre de vin blanc chez l’un des ostréiculteurs du village. Pour en savoir plus sur le Cap Ferret et ses villages, tu peux te rendre sur ce site.

Jour 2 : A 1h de Bordeaux – Arcachon, l’île aux oiseaux et la Dune du Pilat

Arcachon

Pour le second jour de notre semaine en Gironde , nous partons en direction d’Arcachon.

La ville d’Arcachon est décomposée en 4 quartiers : Printemps, Été, Automne et Hiver. La ville d’hiver c’est un peu le quartier hupé d’Arcachon, avec ses belles villas typiques arcachonaises nichées dans la verdure. Elle se situe tout près du Parc Mauresque. La Ville d’été, c’est l’actuel centre-ville avec ses marchés, commerces et nombreux restaurants. C’est ici que vous pourrez vous rendre sur la jetée Thiers, dans le prolongement de l’avenue Gambetta. Enfin, la ville d’automne vous permet de rejoindre le port de la ville. Arcachon est une jolie ville balnéaire, mais pas époustouflante non plus à mon sens.

Pour prendre de la hauteur et avoir une jolie vue sur les toîts de la ville, rendez-vous à l’observatoire Sainte-Cécile à deux pas du parc Mauresque, qui, en passant est vraiment très sympa. La montée est quelque peu périlleuse, l’escalier du belvédère tremble un peu, mais ça vaut le coup d’y grimper ! Si tu as le vertige par contre, je te le déconseille, je voudrais pas que tu te casses une pâtte pendant tes vacances.

L’île aux oiseaux et les cabanes tchanquées

A seukement 3km au large d’Arcachon se trouve l’île aux oiseaux. Au départ du port d’Arcachon ou du Moulleau, de nombreuses sorties en pinasse et en bateau sont organisées vers l’île. Après un petit pique-nique sur la plage, direction l’Avenue de la plage pour acheter nos billets pour la visite en bateau. Ces balades sont possibles toute l’année, même au coucher du soleil pour un superbe spectacle. Nous avons choisi le circuit simple, mais vous pouvez aussi opter pour le grand tour de l’île aux oiseaux. En prenant la direction de l’île, vous pourrez aussi apercevoir les Cabanes Tchanquées, aujourd’hui au nombre de 53. Véritables symboles d’Arcachon, deux cabanes en bois sur pilotis se dressent fièrement sur notre trajet.

Historiquement, les premières cabanes en bois sur pilotis sont érigées par les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon pour surveiller leurs parcs à huîtres sans être tributaires des marées. Un petit conseil : privilégiez la marée haute. En effet, les bateaux ne peuvent accéder aux cabanes tchanquées qu’à marée haute. A marée basse, il faut s’aventurer pieds nus dans la vase pour les approcher de près. 
Pour les plus sportifs, il est aussi possible de rejoindre l’île aux Oiseaux en kayak de mer. Une des meilleures options je pense pour les approcher au plus près !

Cette excursion fut l’occasion idéale pour découvrir également les parcs ostréicoles aux abords de ce site naturel, et d’en savoir plus sur la fameuse Dune du Pilat (Et non pas PYLA, oui oui, je te vois venir) . Nous en avons appris beaucoup grâce aux informations donnés par le guide. Sur le bateau, il est possible de circuler librement pour avoir une vue du bassin à 360°. Vous pourrez même vous asseoir sur la proue, à l’avant de la cabine, dépaysement assuré ! Nous avons beaucoup apprécié cette visite, malgré le ciel couvert mais regrettons de n’avoir pu approcher les cabanes du plus près. Pour choisir ton excursion, c’est par ici.

Tarif : 12.50€ par adulte pour le circuit classique

La dune du Pilat

La fin de journée approchant, nous prenons la direction de la Dune du Pilat, à 12 km de là. Après avoir observé la dune du Pilat depuis la mer lors de notre excursion en bâteau, le moment est venu d’y grimper !

Dune du pilat

Pour monter jusqu’au sommet, deux possibilités : A pied ou par les marches. La montée à pied est assez fatiguante, mais tout à fait faisable. Le retour à pied par contre est très agréable, libre à toi de dévaler la pente dans le sable comme un enfant ! Malgré le ciel toujours couvert, le paysage est toujours aussi impressionant ! Comme à chaque fois, on se sent envahis d’une telle sensation de liberté, je pourrais rester ici des heures.
La Dune du Pilat nous offre un panorama spectaculaire sur l’ensemble du Bassin d’Arcachon. D’un côté on, distingue la majestueuse forêt de pins de La Teste et de l’autre côté le bassin avec la pointe du Cap Ferret, le banc d’arguin ou encore les fameuses passes du bassin d’Arcachon

Du sable plein les chaussures (Eh oui… mieux vaut y aller pieds nus !) et après une belle journée de visite en Gironde, nous reprenons la route du retour vers Bordeaux.

Jour 3 : Bordeaux

Bientôt la moitié de notre séjour s’est écoulé, il est temps d’aller découvrir la ville de Bordeaux. Ce jour, le temps n’est pas de notre côté. Il aura plu une bonne partie de la journée, je n’ai donc pas beaucoup de photos à vous partager. Etant déjà venue plusieurs fois à Bordeaux, j’ai quand même quelques lieux sympas à vous partager !

Alors, que faire lors d’un passage à Bordeaux ?

Place de la bourse

Observer l’architecture du coeur de ville

Le centre historique de Bordeaux n’est pas très grand et peu facilement se parcourir à pied. Un autre moyen sympa de découvrir la ville est de louer un vélo en libre service ! La première demi-heure est gratuite il me semble, comptez 1.70€ pour 24h/ Idéal pour aller rapidement d’un point de la ville à un autre.

¨Place de la comédie

Voici une liste des incontournables à voir à Bordeaux : La place de la bourse et son fameux miroir d’eau, la place Pey Berland avec sa cathédrale et sa tour depuis laquelle vous aurez une vue incroyable sur la ville, la Place Cailhau avec la Grosse Cloche et les deux portes médiévales, la Place de la comédie avec le grand théâtre ainsi l’église Notre Dame et la Cour Mably non loin de là…

Et bien d’autres encore. J’oubliais, le jardin public aussi est un super espace vert en plein coeur de la ville qui mérite un petit détour. De nombreuses manifestations culturelles y ont lieu.

Rive gauche : La cité du vin

Après avoir visité le coeur de la ville, je ne peux que vous conseiller de vous balader sur les Quais Rive gauche par lesquels vous accederez à la Cité du Vin. C’est donc ça la douceur de vivre à Bordeaux !

Cité du vin

Pour en savoir plus sur le vin, je ne peux que te conseiller de te rendre à la Cité du Vin. Une mise en scène immersive et sensorielle permet de découvrir le vin à travers le monde, les âges, les cultures et civilisations. Pour la dernière étape de la visite, tu pourras accéder au belvédère offrant une vue sur toute la ville tout en goûtant le cru de ton choix. Top, non ?

Tarif : Billet parcours permanent + Belvédère 20€ plein tarif. Billeterie sur place et en ligne.

Rive droite : Darwin Ecosystème

La rive droite est selon moi d’autant plus appréciable que la rive gauche. Elle permet d’avoir une chouette vue sur le Bordeaux XVIII°, elle est plus nature et plus calme.

C’est de ce côté que l’on peut se rendre à l’espace Darwin, qui n’est aujourd’hui un lieu secret pour personne. Cet ancienne caserne militaire de 20 000m2 est devenu au fil du temps un lieu un peu hype je trouve mais toujours aussi sympa pour passer un bon moment entre amis ou en famille.

Ce quartier est un lieu alternatif dédié au développement économique responsable, à l’entrepreneuriat social, à la transition écologique et à l’activisme citoyen. Le magasin général est un bistrot-réfectoire qui permet de se restaurer midi et soir et propose même un brunch de dimanche. Une épicerie bio est aussi disponible pour rapporter quelques mets locaux avant la fin de ton séjour. Un skatepark indoor y a aussi été conçu à partir de matériaux de récupération.

Entre ferme urbaine, skate-park XXL, espaces d’expression libre pour les grapheurs, ce lieu insolite vaut vraiment le détour ! On espère qu’il gardera son authenticité encore longtemps.

Bonnes adresses

Pour le Brunch, The Breakfast Club : A bordeaux, de nombreuses enseignes proposent des Brunchs. Pour s’y rendre le dimanche, mieux vaut se lever de bonne heure ! The Breakfast Club propose un brunch typique à l’anglaise. Pour obtenir une table, vous devrez surement patienter un petit moment dehors car la salle est très petite. Mais ça en vaut la peine ! œuf brouillés, saucisses, haricots, bacon… L’assiette est vraiment copieuse ! Le personnel est avenant et souriant, le tout dans une ambiance décontractée. Une formule simple et efficace à 19€. Si le brunch anglais ne vous attire pas, je vous conseille également Café Kokomo, Plume ou Kuro dont j’ai entendu beaucoup de bien.


Adresse : 27 Rue des Ayres

Pour le goûter, Møna : Tombée par hasard sur cette adresse, j’ai aussitôt craqué à la vue des gateaux en vitrine. Tout est fait maison, la décoration est charmante. Les gateaux ? une TUE-RIE ! Ils proposent aussi des plats pour le déjeuner, mais je ne pourrais pas vous en donner mon avis. Le salon de thé se situe à seulement 10 minutes du jardin public de Bordeaux. Une bonne excuse pour aller déguster une bonne part de cheese cake après une petite marche !

Adresse : 18 et 20 Rue de la Vieille Tour

Un petit creux ? Evidemment, on oublie surtout pas l’heure de la collation et on se rend directement à la Toque Cuivrée pour tester les meilleurs canelés de Bordeaux et à petits prix !

Adresse : La Toque Cuivrée, 41 Place Gambetta ou 82 Rue Sainte-Catherine.

Jour 4 : A 2h de Bordeaux – Le Pays Basque

Village 1 : Espelette

Après deux heures de route en direction du Pays Basque, il est temps de faire le premier arrêt de la journée. Ah Espelette ! Nous sommes tombés en amour pour ce village qui a su conserver toute son authenticité. En hors saison en tous cas, lorsque les touristes sont peu nombreux. J’imagine qu’en plein été, le ressenti est tout autre.
Le village n’est pas bien grand mais les ruelles piétonnes sont hyper jolies avec tous ces piments accrochés aux façades des maisons. Comptez environ 1 heure pour prendre le temps de flâner dans le village.

12h48, l’appétit commence à se faire ressentir. Rien de tel qu’un sandwich aux bons mets locaux. Sur place vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour un pique-nique à la sauce basque : Fromage, Jambon de pays. Nous descendons en bas du village pour manger au bord de l’eau avant de rejoindre l’église St Etienne. Au niveau de pont, une petite Brasserie artisanale est installée, le brasseur est très sympa, et la bière très bonne. Parfait pour accompagner notre déjeuner sur le pouce.

Espelette propose de nombreuses visites gourmandes : Biscuits, Fromages, Bisuits, chocolats… Nous nous sommes laissés tentés par la visite gratuite des ateliers de fabrication de la chocolaterie d’Antton située à l’entrée du village. Nous en avons appris plus sur l’histoire du chocolatier, les grandes étapes de transformation de la fève. Le circuit de visite se termine bien sûr par une dégustation. Ganache au piment, fort ou doux, à vous de choisir !
Plus d’information par ici. C’est la fin de notre balade à Espelette, et nous n’avons pas pu résister à repartir avec quelques petits sachets de chocolats. Ne dit-on pas, “le chocolat est notre ennemi, mais fuir devant l’ennemi, c’est lâche” ?

Village 2 : Ainhoa

Nous nous arrêtons ensuite à Ainhoa, et sommes à seulement 3km de la frontière espagnole ! Le village est classé parmi les plus beaux villages de France.
Historiquement, Ainhoa était une étape importante sur le chemin à Saint-Jacques de Compostelle, où de nombreuses routes de France ont convergé, c’est donc pourquoi le village s’est développé ici au 13ème siècle.  Il arbore, le long de sa rue unique, les façades aux couleurs blanches et rouges de ses maisons typiques. Village authentique, il semble que l’hospitalité soit restée une valeur d’Ainhoa, avec ses petits hôtels et restaurants.

Village 3 : Sare

Sare ou Sara en Basque est un petit village d’environ 2 500 habitants. Aussi classé parmis les plus beaux villages de France, il est entouré de montagnes dont la Rhune, montagne mythique du Pays Basque, avec un sommet à 905m d’altitude dominant à perte de vue les côtes françaises et espagnoles. Son ascension est possible grâce au train à crémaillère, au départ du col de Saint Ignace, ou à pied au départ du village (2h d’ascension, 700m de dénivelé.) Malheureusement nous manquions de temps et avons uniquement fait un arrêt au village qui se visite très rapidement, mais la balade du train de la Rhune nous a été beaucoup conseillé. Ah, on me dit aussi à l’oreillette qu’un petit voyage dans les grottes de Sare est également possible si tu n’es pas trop claustrophobe. Plus d’informations

Tarifs : Train de la Rhune, 19€ par adulte pour l’aller-retour, 16€ pour l’aller simple. Billets sur place ou en ligne

Village 4 : Saint-Jean-de-Luz

28 minutes plus tard, nous voilà arrivés à Saint-Jean-De-Luz. Entre mer et montagnes, les activités ne manquent pas : shopping, gastronomie, culture, balade en mer, baignade.

Port de Saint-Jean-de-Luz

A l’intérieur de la ville, tu pourras apprécier les différentes facades aux colombages colorés. La rue Gambetta regorge de boutiques locales.La Pays basque ne manque pas de spécialités : piment, d’espelette, chocolats, Ossau Iraty, confitures, charcuteries, cerises d’Itxassou .. il y en à pour tous les goûts ! C’est d’ailleurs l’heure du goûter, idéale pour goûter le typique gateau basque.

Au bout de la rue, on arrive directement sur le petit port de Saint-Jean-de-Luz. Un vrai port de carte postale avec ses petits bateaux colorés et ses jolies maisons qui bordent les quais. L’endroit est reposant, à quelques mètres de la mer.

Après avoir dégusté le goûté, nous rejoignons la Promenade Saint-Jacques Thibaud pour une balade en bord de mer. Un passsage aménagé du port au bout de la plage permet d’observer, d’un côté l’océan et sa grande plage de sable fin, de l’autre, de grands bâtiments à l’architecture basque.

Village 5 : Bayonne

Plus tard, nous poursuivons notre circuit direction Bayonne pour la soirée… pluvieuse en perspective ! Après un apéritif à Kubata, bar à coktails et tapas super sympa au bord de La Nive, nous recherchons un restaurant de cuisine locale. Sur les conseils de quelques bayonnais, nous entrons Au P’ti Bistro. Tapas typiques en entrée et viande frites-maison ensuite, le tout très bon et copieux. Nous avons passé un bon moment, simple et efficace de l’accueil au service, et pour un bon rapport qualité-prix.

Retour dans la nuit sur Bordeaux après 183 km de trajet retour, c’est la fin d’une belle journée dans le Pays Basque.

Jour 5 : A 30 minutes de Bordeaux – Saint-Emilion


Inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO Saint-Emilion est selon moi un incontournable à visiter aux alentours de Bordeaux. La cité médiévale se situe à seulement 47 km et est une destination idéale pour une escapade dépaysante. Saint Emilion, ses vignobles, son patrimoine historique et gastronomique, et ses trésors cachés… c’est parti pour une journée de visite au coeur du village !

Que faire ?

Se perdre dans les ruelles

On connait tous l’appelation Saint-Emilion pour ses vins (cf le nombre impressionnant de cavistes sur place), mais ce village médiéval regorge aussi de trésors à chaques coins de rues. La ville construite comme un amphithéâtre comporte une ville haute et une ville basse reliées par des ruelles pavées escarpées. Le site est extrêmement bien préservé et il est impossible de rester insensible à son charme. N’oublie pas de t’équiper de bonnes chaussures, toutes les ruelles sont pavées, et.. ça grimpe ! Bien chaussé, je te laisse flâner librement dans les ruelles au grée de tes envies. En te rendant à l’Office du tourisme, tu auras un plan détaillé et très simple de la ville.

Visiter les souterrains et catacombes

L’église monolithe est l’édifice phare de Saint Emilion. Il s’agit ici de la plus vaste église souterraine d’Europe et du site pittoresque le plus emblématique de la cité avec le cloître des Cordeliers. Cet édifice religieux souterrain a été creusé dans un seul bloc de pierre à la fin du 11ème siècle par les bénédictins. Nous avons adoré cette visite guidée des souterrains, très instructive, accessible à tous, présentée par un guide véritablement passionné par l’histoire de son village. Comptez environ 1h pour cette visite. Billets disponibles à l’office du tourisme.

Tarifs : 9 €

Grimper jusqu’au clocher

Vous pouvez également monter sur le clocher de l’église monolithe de 68m de haut pour profiter d’une vue impressionnante sur la cité et son vignoble. Sinon, depuis la place où se trouve l’église monolithe, il y a un point de vue très joli sur le village de Saint Emilion et son vignoble.

Tarifs : 1.50€ / personne ou 5€ en famille (billets disponibles à l’office du tourisme)

Visiter chateaux et vignobles alentours, de la vigne au verre

Pour les amateurs de vins, de nombreux chateaux sont ouverts publics et vous permettront de découvrir le site en terminant par une dégustation. Nous n’avions pas suffisamment de temps pour le faire mais j’imagine que ce doit être très intéressant de découvrir les secrets des vignes alentours. Comptez une bonne journée si vous souhaiter visiter le village ainsi qu’un château. Pensez aussi à réserver directement auprès du chateau de votre choix et choisir l’heure de visite qui vous arrange.

Liste des chateaux : Office du tourisme

Tarif : Visites entre 0€ et 30€ selon le château.

Où manger ?

A l’entrée du village, la ruelle principale est bordée de restaurants et boutiques de souvenirs. Comme souvent dans ce type de village attirant grand nombre de visiteurs toute l’année, on a vite fait de se retrouver dans un “attrape-touristes”, difficile de s’y retrouver parmi toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Notre choix s’est porté sur le restaurant Le Bistrot des Vignobles.

Le Bistrot des Vignobles

Quelle belle surprise ! Nous y sommes allés pour lé déjeuner, et avons pu profiter du petit jardin ensoleillé. Très bel endroit pour manger en plein-air, au calme, en plein coeur de Saint-Emilion. Concernant la nourriture, elle est savoureuse, de saison, les plats sont raffinés. Une carte réduite synonyme de produits frais. Le restaurant est charmant et convivial. Le service fut également parfait, et nous avons reçus de très bons conseils concernant le choix des vins.

Pour le plat, nous avons jeté notre dévolu sur ce délicieux magret de canard, sa purée de panais et ses légumes de saison, un vrai délicé ! Je ne me souviens pas du prix du menu, mais dans mes souvenirs c’était tout à fait abordable. (Note : Les prix pour se restaurer à Saint-Emilion peuvent monter très vite au vu des lieux très atypiques, de la cuisine haut de gamme, et des prix des vins. ) Vous pouvez y aller les yeux fermés !

Adresse : Le Bistrot des Vignobles, 20 Rue de la Porte Bouqueyre

16 Partages

One thought on “Escapade entre Gironde et Pays Basque : Une semaine autour de Bordeaux”

  1. Super Julie,Du coup j ai revus tous les endroits que nous avons fait dans la région de Bordeaux car nous aussi on adore la région ,On y va en général 1 fois par an. Bonne continuation dans tes périples bisous Lydie (ta tante ) 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *